Le passage du stylo à la pompe

Nicolas suivait un traitement composé d’une injection de Toujeo le matin et d’une injection d’Apidra avant chaque repas. D’autres injections d’Apidra en cas d’hyperglycémie.

Le diabétologue lui a suggéré l’utilisation de la pompe à insuline au lieu des stylos à insuline afin d’éviter 4 à 5 injections par jour. Suite à cela, Nicolas a contacté un prestataire de santé à domicile. L’infirmière est venue chez lui pour lui expliquer les différents types de pompes à insuline.

Le choix et l’adaptation de la pompe à insuline

Avec les doses d’insuline actuelles de Nicolas (une moyenne de 240 unités pour trois jours), Il n’y a qu’une seule pompe compatible à ses besoins. C’est donc la pompe à insuline MiniMed 640G et son réservoir de 3ml qui a été choisie. Nicolas a été hospitalisé 3 jours pour la mise en place et le réglage des nouvelles doses d’insuline.

Désormais, grâce à la pompe à insuline, Nicolas n’a plus de multiples injections quotidiennes par stylos. Avant chaque repas, il fait un Bolus manuellement sur la pompe ou en se servant du Contour next link 2.4 qui est fourni avec le MiniMed 640G. Cet appareil lui permet également de faire des Bolus à distance.

Le système MiniMed 640G non exploité pleinement à cause du coût des capteurs

Pour contrôler sa glycémie, Nicolas utilise également le lecteur flash Freestyle Libre. Celui-ci n’est pas compatible avec la pompe MiniMed 640G mais le coût actuel des capteurs Enlite est un frein. (Lire aussi : Remboursement attendu pour le MiniMed 640G de Medtronic).

Il télécharge les données de la pompe sur Carelink, un logiciel de suivi du diabète.

Depuis qu’il utilise ce nouveau système, les doses d’insuline de Nicolas sont plus régulières et constantes même la nuit. Il est à ce jour satisfait, la courbe de sa glycémie est plus stable. Tout le matériel pour la pompe est livré à domicile sauf l’insuline, en pharmacie, avec une assistance 24H/24H 7 jours sur 7.

Pin It on Pinterest