Le Dr James El Farkh, Diabétologue, Endocrinologue au CHS Paul Ribeyre à Vals-les-Bains (07- Ardèche) explique dans cette vidéo que le diabète est un problème de santé publique.

Le diabète, un problème de santé publique : en résumé

Le diabète est la pathologie du siècle, le nombre de personnes diabétiques est en constante augmentation, tous types de diabètes confondus.

Le diabète est une maladie génétique familiale, héréditaire et aussi influencée par les facteurs environnementaux. Quand il y a des antécédents de diabète, particulièrement le diabète de type 2, dans une famille, il faut être attentif pour dépister à temps la maladie chez les descendants des personnes concernées. Il est de plus en plus probable que des facteurs environnementaux peuvent influencer et induire la manifestation de la maladie pour des personnes qui sont prédisposées à l’avoir.

On rencontre de plus en plus de diabète de type 2 chez des sujets jeunes, on parle même de diabète de type 2 de l’enfant, ce qui n’existait pas il y a quelques années.

N’oublions pas qu’il n’existe pas de petit diabète ou de diabète léger. Quand on diagnostique un diabète, le patient est diabétique à vie. Il est très important d’informer le patient diabétique et de l’aider à intégrer la maladie dans sa vie.  Il doit prendre conscience qu’on soigne le diabète mais qu’on ne le guérit pas et que les complications du diabète peuvent avoir de lourdes conséquences pour sa santé.

Aujourd’hui, il y a beaucoup de moyens thérapeutiques qui aident à protéger les patients contre les complications et permettent d’atteindre des objectifs d’équilibre glycémique.

On estime qu’en France, il y a 600 000 à 800 000 diabétiques méconnus, d’où l’importance du dépistage et de la prise en charge rapide afin d’éviter les complications ou l’aggravation des complications qui existent déjà.

Seul le patient peut gérer la prise en charge de son diabète. Le diabétologue, et le personnel soignant vont lui donner les moyens pour l’aider à maitriser son diabète et l’équilibrer.

Il est très important que chaque patient diabétique adhère a un projet thérapeutique et qu’il soit actif dans sa prise en charge du diabète, même si c’est contraignant. C’est un travail de longue haleine, qui dure toute une vie mais on peut vraiment améliorer la qualité de vie et éviter les handicaps et les conséquences graves si on est vigilant et qu’il y a une collaboration active entre soignants et soignés.

Pin It on Pinterest