Selon un communiqué du 20 septembre 2016, la Commission d’évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé (CNEDiMTS) de la HAS (Haute Autorité de Santé) a émis un avis favorable au remboursement du Freestyle Libre. Celui-ci vise à faciliter l’auto-surveillance du glucose dans le sang.

Un lecteur permettant de mesurer le glucose d’un simple « scan »

Si les dispositifs d’auto-surveillance classiques nécessitent de se piquer le doigt plusieurs fois par  jour, FreestyleLibre permet de mesurer le glucose d’un simple scan sur le bras. Ce dispositif comprend en effet :

  • un capteur transcutané que l’on fixe sur son bras, à remplacer tous les 14 jours
  • un lecteur qui, au passage au-dessus du capteur, affiche le taux de glucose.

Dans certains cas particuliers, une mesure par piqure du doigt reste toutefois nécessaire pour confirmer le résultat. En effet, la mesure par simple scan n’évalue pas le taux de sucre dans le sang mais dans le liquide qui se trouve entre les cellules sanguines (glucose interstitiel).

Si la CNEDIMTS a reconnu le progrès apporté par ce dispositif chez les patients nécessitant plus de trois auto-surveillances glycémiques par jour et son intérêt de santé publique, elle a précisé qu’il devait être réservé aux patients ayant reçu une éducation thérapeutique et une formation spécifique à son utilisation, avec une période d’essai d’au moins un mois afin de sélectionner les patients capables d’utiliser le système et de tolérer le capteur.

Source : Haute Autorité de Santé

Mise à jour : Le remboursement du Freestyle libre a été accepté le 21 avril 2017

 

Pin It on Pinterest