Sur le massif des Aiguilles d’Arves, la solidarité n’a pas flanché !

Fin septembre 2017, le groupe de patients diabétiques du service Endocrinologie du CH Chambéry s’est une nouvelle fois donné rendez-vous pour une journée Sport & Diabète. Cette sortie s’est faite sous l’impulsion du Docteur Anne Mayer et avec Homeperf pour la logistique.

Après une nuit au refuge des Aiguilles d’Arves à 2260 mètres d’altitude, ils sont partis en direction du col des Aiguilles d’Arves. L’épreuve de l’ascension a été intense pour la cordée avec 1h30 d’escalade. Mais la vue panoramique à 360° au sommet de l’aiguille septentrionale d’Arves à 3358 mètres d’altitude a ravi tout le monde.

La descente s’est déroulée au milieu des rires et des tensions de cordes. Un incident d’acétone s’est invité dans l’aventure mais il a permis des échanges et conseils sur la gestion de pompe. Après cette frayeur le retour au refuge s’est fait dans l’entraide et l’écoute. Deux mots qui continuent de jalonner ces challenges Sport et Diabète.

Témoignage de Laurent, patient suivi au sein du CH Chambéry

En montagne il n’y a jamais deux sorties identiques. Il y a toujours des facteurs qui changent… Lors de cette ascension la cordée était motivée et soudée pour que chacun puisse aller au maximum de ses limites propres. C’est valorisant aussi de « faire grimper ». Personnellement j’ai beaucoup appris avec le guide. Le soleil était avec nous mais le vent au sommet a un peu durci les conditions, l’altitude aussi. En début de randonnée je suis resté un peu en hyper. Après deux unités de « rapide », tout est rentré dans l’ordre. J’ai maintenu cet équilibre en alternant boisson sucrée et eau.

Témoignage d’Olivier, patient suivi au sein du CH Chambéry

Cette journée nous a offert un panorama grandiose tout au long de la montée. Spectacle de couleurs et lever de soleil étaient au rendez-vous. Cependant j’ai été confronté à un incident dû à une mauvaise habitude que j’avais prise au quotidien dans mon activité professionnelle. Cet incident d’acétone a donné lieu à une discussion entre patient, diabétologue et Homeperf, assistance sur place, et à une mise au point. J’éviterai maintenant de couper la pompe plus d’une heure.

Témoignage du Docteur Anne Mayer, endocrinologue au CH Chambéry

Le vrai mot du jour a été le « partage » : celui des expériences de chacun, notamment sur les fluctuations glycémiques importantes constatées sur les multiples contrôles réalisés à l’aide des appareils Freestyle Libre. Un échange également avec les guides, qui ont vraiment découvert toute la technologie d’aide à la prise en charge du diabète de type 1. Notre aventure a quand même été émaillée d’une cétose avec vomissements et glycémie non élevée. Chacun a pu constater le risque et la conduite à tenir. Sans compter la gestion des hypoglycémies, opérée au mieux par l’ensemble des participants diabétiques. Dans les moments compliqués la solidarité du groupe nous a permis d’avancer.

Témoignage de Marion, patiente suivi au sein du CH Chambéry

Pour la première fois j’ai réussi à gérer les glycémies à la perfection. J’ai tenu compte des conseils donnés lors de la soirée de préparation et tout au long du week-end. C’était génial la compréhension et l’entraide qu’il y avait autour du diabète durant tout le week-end. Ça fait du bien d’échanger avec des gens qui vivent la même chose que nous au quotidien. Les encadrants connaissent très bien la maladie. On parle d’astuces et on fait nos calculs de glucides ensemble !

A propos des ateliers sport & diabète du CH Chambéry

La maitrise du diabète ne peut se faire qu’avec la conjugaison des connaissances théorique et pratique. Dans chaque évènement, le Docteur Mayer associe ces deux principes. Il faut peaufiner son protocole activité physique et diabète pour apprendre à mieux se connaitre pendant le sport.

Au sein du CH Chambéry, des ateliers jouent un rôle très important dans la gestion du diabète avant, pendant et après l’effort. Un document de 5 pages étaye ce discours : y sont repris la partie physiologique de l’activité sportive, le protocole à suivre en cas d’hypoglycémie, le rôle de l’alimentation avant, pendant et après l’effort et des données sur les nouvelles technologies.

Pin It on Pinterest