Le 7 juin 2018, Journée nationale de la santé du pied : des podologues proposeront des consultations gratuites, partout en France

Chaque année depuis 2003, l’Union Française pour la Santé du Pied organise une grande journée nationale de dépistage, de conseils et de prévention. Si cette journée représente l’opportunité pour les français de montrer leurs pieds à un professionnel gratuitement, elle est également l’occasion pour les podologues de faire un point annuel, leur permettant de répertorier les principales pathologies et les modes d’évolutions des comportements.

Les français de plus en plus attentifs à leurs pieds

D’après les résultats de l’Enquête nationale réalisée en 2017, l’UFSP note une diminution sensible de la douleur chez les patients. Ainsi, alors qu’ils étaient 68% à souffrir des pieds en 2011, ils ne sont plus que 57% à être dans ce cas aujourd’hui.
Cette baisse significative est la conséquence directe des campagnes de prévention et d’information des podologues de l’UFSP. En parallèle, des dépistages de plus en plus nombreux sont mis en place chaque année en milieu scolaire, afin de prévenir les maux des enfants dès 4 ans.

Les principaux maux des français :

  • 43,8 % Durillons
  • 33% Hallux valgus
  • 25,9 % Cors
  • 9,7% Mycoses au niveau des ongles de pieds
affiche journée nationale de la santé du pied

Une journée nationale qui s’ouvre à de plus en plus de lieux

Afin de sensibiliser le plus de français possible, l’UFSP augmentera cette année son nombre de lieux d’accueil. Si des barnums seront montés dans les grandes villes, l’objectif est de pouvoir accueillir le public dans la presque totalité des départements.

Ainsi, toute personne souhaitant recevoir des conseils ou des diagnostics pourra se rendre dans l’un des 100 sites publics dédiés (caisses primaires d’assurance maladie, collectivités territoriales, caisses de retraite, etc.).

Les podologues sur place accueilleront les patients et proposeront leur expertise afin d’apporter des réponses, des solutions et des conseils à chacun. Lors de la journée 2017, il est ressorti que 63,7% des patients s’étant rendu sur place avaient besoin de soins de pédicurie et 61,7% d’orthèses plantaires et de conseils de chaussage.

« Les nombreuses pathologies du pied – souvent conséquences d’un manque d’attention et d’entretien – ont des répercussions dans le quotidien de millions de personnes. Que ce soit dans leur environnement immédiat, au cours de pratiques sportives ou tout simplement pour sortir de chez eux. Le pied est à la base de notre équilibre et rien ne peut se faire sans le contrôle de l’équilibre, la compréhension des signes douloureux et le respect de l’anatomie du pied ». – Djamel Bouhabib, président de l’UFSP

Plusieurs centaines de podologues seront disponibles lors de l’opération. La liste des lieux de consultation est à retrouver sur le site de l’UFSP.

Les populations les plus concernées

Si les maux de pieds et leurs soins touchent tout le monde, quatre publics doivent être particulièrement sensibilisés et faire surveiller leurs pieds régulièrement : les enfants, les personnes âgées, les sportifs et les diabétiques.

Les enfants

De 9 à 24 mois, le pied grandit de 25 mm puis d’1 cm/an jusqu’à 5 ansàl’UFSP attire l’attention sur l’importance de bien chausser les enfants. Il est important de laisser les enfants marcher pieds nus, afin de ne pas gêner le développement des muscles de la voûte plantaire. L’UFSP recommande une première consultation chez un podologue à 4 ans, afin d’effectuer un dépistage d’éventuels troubles de la statique du pied.

Les personnes âgées

Avec l’âge et la réduction des activités physiques, la marche devient plus difficile. Cela peut donner lieu à des chutes qui engendrent une perte de confiance voire de la dépression. Des visites régulières chez le podologue sont importantes afin d’apporter des soins et des conseils sur un chaussage adapté à l’évolution du pied.

Les sportifs

Les pieds des sportifs sont les plus sollicités et supportent une poussée considérable à chaque foulée (300 kg pour le demi-fond, par exemple). Les problèmes liés à un mauvais chaussage du sportif peuvent générer des douleurs aux genoux, au bassin et au dos. Les podologues accompagnent les sportifs sur la durée avec des conseils sur le matériel ou la création d’orthèses plantaires mais aussi de manière ponctuelle sur des ampoules ou des maux d’ongles.

Les diabétiques

Le diabète entraîne une atteinte des artères et des nerfs qui fragilise les pieds, pouvant générer une perte sensorielle qui retarde voire empêche la prise de conscience des maux dont souffre le malade. Les conséquences d’une lésion non traitée peuvent aller jusqu’à l’amputation.

Grâce aux actions de prévention des podologues, le nombre d’amputations des diabétiques est passé de 15000 à 10000 en quelques années (Chiffres tirés de l’étude « Le pied diabétique et ses affections »).

La consultation d’un podologue est primordiale pour grader le « risque podologique » mais également pour apporter des conseils de prévention.

Pin It on Pinterest