Le 13 Mai 2016, l’émission « Le grand direct de la santé » animée par Jean-Marc Morandini sur Europe 1 invite le Docteur Jean-Michel Cohen, nutritionniste, pour une chronique nommée « Je mange quoi quand j’ai… du diabète ?« 


Je mange quoi quand j’ai… du diabète ? par Europe1fr

Est-ce qu’il y a une alimentation particulière quand on est diabétique ?

 » Oui, il y a une alimentation particulière mais la problématique, c’est que tous les gens qui ont un diabète arrivent en général dans les bureaux des médecins et ils essayent, un, de tout supprimer et deuxièmement ils suppriment mal. Alors quand je dis, un, de tout supprimer, c’est que par exemple ils ne s’autorisent plus rien du tout alors que le sucre en lui même on sait qu’il faut le modérer, ça dépend d’ailleurs du type de diabète. Et deux, quand ils suppriment des aliments, de temps en temps ils se trompent. Par exemple, il y a énormément de gens qui suppriment complètement tous les sucres, rapides ou lents mais qui vont se gaver de graisses et qui vont grossir et on sait que le surpoids est un facteur extrêmement favorisant du diabète et que ça fait partie, notamment dans les diabètes ne nécessitant pas d’insuline, de la première étape du traitement : éliminer un surpoids si il y a un surpoids. « 

A quoi faut-il faire attention précisément ?

 » Alors, la première des choses à éviter et c’est assez facile, c’est tous les sucres rapides et dans un ordre décroissant, ça veut dire qu’il faut commencer par les sucres les plus simples, autrement dit, il y a deux grands sucres qui sont le saccharose et le glucose, vous les retrouvez quand vous achetez des produits alimentaires sur les étiquettes et vous les reconnaissez parce que le saccharose c’est les petits morceaux de sucre et le glucose c’est ce qu’on retrouve dans beaucoup d’aliments, dans beaucoup de sirops. Il y a beaucoup de gens qui vont se jeter sur le sirop d’agave, c’est une erreur extrêmement fréquente, en pensant que le sirop d’agave est un produit qui n’est pas sucré ou qui est bon pour le diabète. Le sirop d’agave, vous pouvez comparer ça à une eau sucrée, c’est un sirop qui vient du cactus, qui a un goût édulcoré mais qui contient du sucre. Et les gens disent souvent qu’ils prennent du sirop d’agave parce qu’ils ne prennent pas de sucre. C’est une erreur. Si je continue dans les sucres, derrière c’est évidement les confiseries, les chewing gum, évidement aussi les boissons sucrées et dans les boissons sucrées il y a particulièrement les jus de fruits. Il y a beaucoup de gens qui vont s’abstenir de prendre des sodas mais qui prennent des jus de fruits et on n’arrête pas de répéter que les jus de fruits sont des produits sucrés. Le miel, pareil, en plus c’est un sucre qui va devenir autre chose que du sucre dans le sang, qui va se transformer en graisse. Donc on commence par ces sucres rapides et derrière on élimine les facteurs de surpoids. Bon après il y a une autre circonstance, c’est les diabétiques insulinodépendants. « 

Est-ce qu’il y a des aliments à privilégier ?

 » Alors il y a deux choses : premièrement, les fibres. c’est très important chez un diabétique d’avoir une grosse consommation de fibres parce que ça va améliorer les sécrétions d’insuline et parce que ça va diminuer la prise alimentaire globale. et la deuxième chose c’est de continuer à conserver les sucres lents chez les diabétiques en privilégiant ceux qui ont des indices glycémiques bas. Ça veux dire qu’un aliment qui a un indice glycémique élevé, le sucre passe très très vite dans le sang et un aliment qui a un indice glycémique bas, le sucre passe très très lentement, voire moins, dans le sang et ceux-là sont meilleurs. Parmi les aliments à indice glycémique bas, on va citer le quinoa, les lentilles, les légumineuses, les pommes de terres mais là encore attention, on va préférer les  pommes de terres bouillies aux pommes de terres en purée. Pourquoi ? parce que le simple fait de hacher ou de malaxer la pomme de terre lui donne un indice glycémique plus élevé. « 

Quand on est diabétique, il faut faire attention à son poids ?

 » Enormément, c’est la première des choses à faire. Quand vous avez quelqu’un qui arrive, qui prend par exemple les médicaments qu’on connait tous, on va prendre le metformine, c’est à dire le glucophage, tous ces produits qu’on donne en première intention, le diamicron, la première des choses à voir, c’est si il a un surpoids. Si il a un surpoids, le réglement du surpoids améliorera considérablement le taux de sucre dans le sang, si il n’a pas de surpoids, on est dans un vrai problème car ça signifie que le diabète est d’origine génétique. On va essayer de le limiter en donnant et prescrivant un régime alimentaire mais sans délirer sur ce régime alimentaire, parce que quand vous enlevez tout à un diabétique vous lui transformez son pronostic de vie, parce qu’il est malheureux dans la vie donc on va essayer d’améliorer son alimentation à la fois en supprimant certains aliments mais aussi en en autorisant certains. Je rappelle quand même que le sucre, c’est quelque chose de très très important. À titre d’exemple, on sait que le sucre, un peu de sucre en fin de soirée améliore l’endormissement. On sait qu’un peu de sucre améliore la mémoire. On sait également que si un alpiniste n’avait pas de sucre quand il monte en hauteur on n’arriverait pas à le nourrir correctement, il ferait un malaise. Le sucre n’est pas un diable, il est un diable chez les diabétiques et ce qu’on demande aux gens c’est d’en manger moins, pas de ne plus en manger. « 

Est-ce que quand on a du surpoids, on est forcement diabétique ?

 » Non absolument pas. C’est ce que disent les diabétologues à l’heure actuelle. Pour avoir un diabète quand on est en surpoids, ça signifie qu’on a quand même une expression génétique qui fait que vous allez secréter moins d’insuline qu’un autre, que votre capital insuline est plus faible, et c’est pour ça qu’on leur demande de pas être en surpoids, c’est parce que si ils sont en surpoids ils vont épuiser beaucoup plus rapidement leur insuline et à un moment donné ils peuvent se retrouver diabétique sous insuline, ce qu’on essaye d’éviter parce que les gens n’aiment pas du tout utiliser ce type de produits. « 

VRAI / FAUX : J’ai du diabète donc je ne dois pas manger de sucre ?

 » C’est vrai quand même mais pas les sucres lents. Les sucres lents vous y avez droit, c’est à dire les pommes de terres, le riz, la semoule, les pâtes. « 

VRAI / FAUX : J’ai du diabète donc je peux manger des fruits à volonté ?

 » C’est faux, alors les fruits ça fait partie des grandes erreurs. Alors certes il y a des fibres mais les fruits mais c’est un composé de plusieurs sucres donc il ne faut pas en manger à volonté. « 

VRAI / FAUX : J’ai du diabète donc je peux manger à toute heure ?

 » C’est faux, car chez un diabétique on va essayer de réguler les sécrétions hormonales le mieux possible donc plus un diabétique aura une alimentation à horaires réguliers et mieux ce sera. « 

VRAI / FAUX : Je suis diabétique donc je peux continuer à manger des féculents ?

 » C’est vrai, oui vous pouvez continuer à manger des féculents à condition de ne pas utiliser les féculents à indice glycémique élevé. « 

VRAI / FAUX : Je suis diabétique, je peux consommer beaucoup de caféine ?

 » Alors ça, ça fait partie des grandes rumeurs. On dit que le fait de boire beaucoup de café fait baisser la glycémie mais c’est une vrai connerie car on a fait le test avec du café décaféiné et on obtient le même résultat. Donc si ça produit un effet sur le diabète ce n’est pas la caféine, c’est autre chose. « 

écouter la version audio de l’émission Je mange quoi quand j’ai… du diabète ?

Pin It on Pinterest