Des jeux de société sur le thème du diabète

En France, on compte de plus en plus d’enfants atteints de diabète de type 1. On constate une explosion du nombre de diagnostics au moment de la petite enfance. Chacun d’entre nous peut donc se retrouver au contact d’un enfant diabétique avec le besoin d’échanger sur le sujet.

Alors comment expliquer le diabète aux enfants ? Comment les aider à expliquer leur maladie à leurs proches ? À gérer leur consommation de nourriture ?

Confrontées à ces questions, Aline et Sabine lancent DID ACT Box – Jeux diététiques, un coffret de 4 jeux de société pour aider les enfants à s’approprier leur diabète et à devenir plus autonomes. Un “jeu sérieux” qui peut être utilisé comme outil d’éducation thérapeutique, mais qui vise aussi un usage familial.

“ Il s’agit avant tout d’un jeu de société avec du challenge et de l’amusement ”- Aline Chemineau

Expliquer le diabète de manière ludique. Comment ça marche ?

Les jeux de la DID ACT Box Jeux diététiques se basent sur un système de 110 cartes parmi lesquelles des cartes aliment, matériel, problème, action et bonus. Dans un mode de jeu, le joueur incarne un diabétique avec pour “mission” de réaliser un plateau repas équilibré. Dans un autre, il mémorise les quantités de glucides correspondant à chaque portion d’aliment. On apprend alors qu’un morceau de fromage équivaut à zéro glucide, contre 30 grammes pour une portion de frites.

“ L’objectif est de développer des produits qui facilitent le quotidien des personnes diabétiques, par exemple à l’école. ” – Aline Chemineau

Avec DID ACT, les enfants diabétiques peuvent donc facilement adopter les bonnes pratiques, avoir les bonnes réactions et les meilleures réponses possibles aux aléas du quotidien : panne d’insuline, perte de matériel, changement de repas, etc.

La DID ACT Box Jeux diététiques propose des aliments dans des quantités consommées par des enfants. Une version pour les adultes pourrait également voir le jour.

Un “jeu sérieux” accompagné par des experts santé et pédagogiques

Les données des cartes sont validées scientifiquement et les couleurs des cartes en cohérence avec les codes de Programme National Nutrition Santé (PNNS). Côté graphique, Sabine opte pour un design coloré plutôt minimaliste, pour capter rapidement l’attention des plus jeunes.

“Près de 100 personnes ont déjà testé le jeu avec succès”, estime Aline Chemineau. Parmi elles, des hôpitaux (CHR Lille, CHU Angers, CH Le Mans), des écoles et bien évidemment, sa fille Suzanne. “Le jeu s’est avéré un formidable outil, simple et ludique, pour expliquer à ses amis ce qu’est le diabète et dédramatiser leur regard”.

Côté Serre Numérique, Julian Alvarez, chercheur-concepteur de Serious Game, et Sylvain Haudegond, spécialiste de l’expérience utilisateur (UX), ont également apporté leur expertise sur les mécanismes de jeu ainsi que sur la diffusion du produit.

Le développement de la DID ACT Box Jeux diététiques a été accompagné par l’association Aide Aux Jeunes Diabétiques, et plusieurs hôpitaux : CHR Lille, CHU Angers, CH Le Mans.

Les coffrets de jeux disponibles en avril 2018

Fin 2017, une campagne de pré-vente sous forme de Crowdfunding a été lancée sur la plateforme Ulule. Les ventes ont permis de lancer la fabrication de 1600 coffrets de jeux DID ACT Box – Jeux diététiques.

Le premier coffret développé, DID ACT Box – Jeux diététiques, est disponible à la vente depuis le mois d’avril 2018. Les points de ventes sont indiqués sur le site Internet www.did-act.com.

A propos des créatrices de DID ACT

Ingénieur qualité lean chez Vallourec, Aline Chemineau est mère d’une jeune diabétique DID (Diabétique Insulino-Dépendant). Confrontée à la difficulté d’échanger avec son enfant sur le diabète, elle quitte son travail et lance avec la designer Sabine Bertrand, également maman d’un enfant diabétique, les jeux de société DID ACT. Des jeux “sérieux” qui se veulent ludiques et pédagogiques.

En proposant des jeux de société pour les personnes atteintes de diabète, les créatrices de DID ACT souhaitent aider les diabétiques à comprendre leur maladie, à l’expliquer et à devenir plus autonome.

Pin It on Pinterest