Strasbourg, Avril 2019 – La société de technologies médicales strasbourgeoise Defymed a obtenu une subvention de 230 000 euros pour le développement de son projet deLIV3R dans le cadre du programme Be Est Projets d’Avenir. Financé par l’État (PIA3) et la Région Grand Est et mis en œuvre par l’opérateur Bpifrance, ce programme vise à accompagner les projets les plus innovants et les plus ambitieux du territoire.

Recommandé par Biovalley France, le projet deLIV3R a vocation à améliorer le confort de vie des patients grâce à une délivrance ciblée et mini-invasive de médicaments. Grâce à ce soutien, Defymed va renforcer sa position de leader mondial dans le développement de dispositifs médicaux pour un traitement physiologique du diabète mais également celui d’autres maladies chroniques.

deLIV3R : un projet d’avenir prometteur

Expert de la délivrance physiologique de l’insuline, Defymed souhaite élargir son champ d’action à d’autres applications thérapeutiques, comme la délivrance d’antibiotiques ou de chimiothérapies.

Le projet deLIV3R développé par la société a pour objectif de :

  • Valider l’efficacité d’un nouveau site de délivrance innovant de médicaments ;
  • Mettre au point une procédure de chirurgie mini-invasive (laparoscopie) pour permettre l’implantation du dispositif DeLiver dans ce nouveau site. Pour l’accompagner dans cet objectif, Defymed a sélectionné l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) de Strasbourg, reconnu mondialement pour son expertise dans le développement de nouvelles procédures chirurgicales mini-invasives et guidées par l’image.

« Defymed souhaite améliorer la qualité de vie des patients grâce à une administration plus ciblée et plus physiologique de médicaments. Le patient a toujours été au cœur de nos préoccupations afin que notre approche thérapeutique puisse apporter une solution qui réponde à la demande du patient. Avec ce financement, nous allons modifier le dispositif pour permettre un acte chirurgical mini-invasif simple afin de réduire au maximum la taille de la cicatrice. Nous nous adresserons ainsi à un plus grand nombre de patients » explique Dr Séverine SIGRIST, Présidente fondatrice de Defymed.

Un impact socio-économique important pour le Grand Est

Grâce au financement du projet deLIV3R, la Région Grand Est va améliorer la compétitivité d’une entreprise ancrée dans le territoire et valoriser une production majoritairement française. Pour poursuivre cet objectif, il est d’ailleurs prévu de faire appel à d’autres partenaires du Grand Est, aussi bien des laboratoires publics que des entreprises privées. Defymed envisage également d’ouvrir plusieurs emplois au sein de la société et chez les sous-traitants participant au développement et à la production du dispositif.

Pin It on Pinterest